Sugar Babies : "Un échange jeunesse, corps, sexe et argent", résume un daddy

Quelle est votre idée sur cette article :

Dans une enquête, M6 met en lumière ce phénomène de prostitution étudiante à travers le témoignage d’une jeune fille et celui d’un “Daddy”. La France compterait 40.000 Sugar Babies, dont plus de 7.000 seraient étudiantes.7790688918_une-publicite-pour-sugar-daddy-a-paris-le-25-octobre-2017

Ce sont des publicités qui avaient mis en lumière un phénomène peu connu, celui des “Sugar Babies”. Derrière ce nom se cachent souvent des étudiantes qui se prostituent en échange d’argent ou de cadeaux matériels. Face à elles, des “Sugar Daddies”, des hommes aux revenus très confortables.

Si le terme de prostitution n’est jamais prononcé, c’est pourtant ce qui se cache derrière ce système qui s’organise bien souvent sur internet. En échange de relations sexuelles, ces Sugar Daddies, âgés de 50 à 80 ans, donnent ce dont ces jeunes filles ont besoin.

“J’ai choisi la facilité”, confie l’une d’entre elle, une étudiante âgée de 20 ans qui voit son Sugar Daddy deux à trois fois par mois, contre 300 euros pour deux heures. À cela s’ajoutent des cadeaux que lui offre son “daddy”, âgé de 50 ans et marié. “C’est un échange Sugar Baby, Sugar Daddy, basé sur un échange jeunesse, corps, sexe et argent”, résume l’un de ses hommes.

Référence : https://www.rtl.fr

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s